Comment est née l'Amicale.

L'amicale est née en juin 2000 à la suite de la réactivation de la flottille dissoute en 1963.

A cette occasion, quelques anciens avaient été conviés à une cérémonie qui a eu lieu sur la base Aéronavale de Hyères-Le Palyvestre en présence de nombreuses autorités dont le Contre Amiral Turc seul ancien commandant vivant et du Contre Amiral Commandant l'Aviation navale. Ces anciens, pour la plus part ne s'étaient pas revus depuis de nombreuses années. Se reconnaissant, deux d'entre eux ont émis l'idée de constituer une amicale avec l'objectif de retrouver dans toute

la France

la trace d'un maximum d'anciens de cette période. Elle a marqué chacun, d'une emprunte indélébile par sa situation dans un pays tropical, par le climat de guerre, par la perte de nombreux camarades disparus dans leur carcasse métallique au dessus de Dien Bien Phu, par la fraternité légendaire qui règne au sein de la marine lorsque des évènements tragiques les touchent.

La tâche était ardue. Comment retrouver des hommes qui ont chacun un age avancé, ayant souvent déménagé pour des raisons professionnelles après avoir quitté l'aéronavale ? Il fallait d'abord chercher les noms d'officiers, de dizaines de matelots, quartier-maîtres, officiers mariniers, , pour la plus part sortis de la mémoire.

La première démarche a été auprès du service historique de la marine à Toulon qui conserve dans ses archives toutes les feuilles de missions de cette période. Pendant des jours et des jours, la recherche avançait et nous offrait des noms oubliés. Une autre direction prise vers les amicales constituées où nous avons fait paraître des annonces a rapporté d'autres contacts. Le service des pensions nous a aimablement fait suivre des courriers vers ceux dont la carrière avait permis d'ouvrir un dossier de pension .

Et puis ensuite, de fil en aiguille , le téléphone arabe fonctionnant parfaitement, chaque retrouvé en amenait un autre avec qui les relation avaient été conservées. Après plus d'un an de recherches tous azimuts, un listing de plus de 80 anciens avait vu le jour. Il restait encore à les réunir pour qu'ils puissent faire un grand retour en arrière sur leur jeunesse.

Un contact établi avec les autorités de la flottille reconstituée, s'étant avéré très positif, convivial, grâce à son commandant le CC Bruno Trichard et son état major, un rendez vous est pris pour le 7 mai

2002. L

'organisation, prend forme. l'Amiral Dubessey de Contenson, commandant l'Aviation Navale nous assure de son soutien. Une association qui restaure des avions anciens participera à un défilé de 4 appareils, un Fouga, un Corsair, un T6, un Aquilon pour un passage à la verticale de la cérémonie au monument des disparus en service commandé.

Il restait a faire venir tous ces anciens camarades, définir une date. Le 7 mai fut très rapidement confirmé, marquant la fin des combats dans la vallée de Dien Bien Phu. Pour le gite et le couvert, c'est encore auprès de la marine que nous avons eu satisfaction. Les anciens et leur famille, ont été logés au foyer du marin de Toulon, et la restauration offerte le 7 mai à midi par la base de Hyères où tous, anciens et jeunes étaient mélangés autour des tables dans une ambiance sympathique dont le souvenir est resté dans toutes les mémoires. La cérémonie au monument, érigé sur la colline de Costebelle, a été un moment d'émotion intense qui a fait sortir des mouchoirs pour tamponner les yeux humides de quelques vieux brisquards.

Le 7 mai 2002, était un premier objectif. Un autre anniversaire se profilait à l'horizon 2004, le cinquantenaire 1954/2004.

La guerre d'Indochine qui a fait des milliers de morts de soldats français, de tabors marocains, de tirailleurs sénégalais, de volontaires vietnamiens , a été plus ou moins volontairement occultée par les différents gouvernements qui ont suivi les accords de Genève. Une salle guerre qu'il fallait oublier.

Et pourtant tous ces volontaires, car le contingent n'était pas présent là bas, contrairement aux "opérations de police" d'Algérie, sont morts pour défendre une cause qu'ils croyaient juste: défendre une colonie française contre des rebelles armés par l'ours soviétique.

C'était effectivement une salle guerre lorsque le trafic des piastres enrichissant pas mal de têtes bien placées, étaient largement payé par le contribuable français.

Notre amicale et d'autres associations d'anciens d'Indochine, ont voulu faire reconnaître cette anomalie, et réhabiliter la mémoire de tous ceux qui sont restés dans la boue des rizières. Un courrier transmis Madame Alliot-Marie Ministre de la défense, nous a permis d'entr'ouvrir des portes, d'obtenir des autorisations auprès d'autorités supérieures, enfin d'organiser une commémoration digne de nos morts.

La France

entière s'est réveillée et nombre de médias ont fait paraître des reportages, presse écrite et télévisée, sur ces évènements datant des années 45 à 54.

La jeunesse d'aujourd'hui apprend à situer Dien Bien Phu sur la carte du Viet Nam actuel.

Si le gouvernement a organisé ce 7 mai 2004 une cérémonie officielle dans la cour de l'Hôtel des Invalides à Paris, présidée par Monsieur Jacques CHIRAC Président de

la République

, notre amicale a préféré l'organiser dans le milieu de l'Aéronautique navale et des jeunes successeurs de la 28ème flottille, comme elle l'avait imaginé dès 2002.

Son nouveau commandant le CC Laurent Charpentier, n'a pas failli aux vieilles traditions en nous ouvrant grand les portes de ses installations sur

la BAN

de Nîmes-Garons . Le 7 mai 2004 est un jour qu marquera dans les annales de la flottille par son faste, sa précision, l'accueil des jeunes et son caractère de vive émotion . Dépôt de gerbes à la stèle des disparus cérémonie religieuse à la chapelle, remise de décorations par le Contre amiral Giaume, défilé aérien, repas en commun sous le hangar, et pour couronner la fin de cette journée, une haie d'honneur spontanée aux anciens par les jeunes de la

28F

.

Nous étions récompensés par le travail accompli depuis deux année en démarches ,courriers, entrevues diverses.

L'amicale continue. Elle édite un petit bulletin trimestriel, le "Touch and go" qui insère dans ses pages les souvenirs de chacun, des photos, des anecdotes, des informations, le carnet rose mais hélas plus souvent le carnet gris.. Et puis, certains qui s'étaient perdus de vue, ont pu renouer des relations d'amitié.

Son adrel : flottille28@orange.fr    Président Didier VIDAL. Secrétaire Claude ADRIEN